Interview avec Pr. Hiba EL OURY à l’occasion de la journée mondiale du rein

Comment peut-on définir les maladies rénales ? 

La maladie rénale est définie par une  altération des fonctions rénales d’installation aigue ou chronique.

Toute atteinte de la fonction rénale peut avoir des conséquences néfastes sur l’organisme avec un risque de perte irréversible des fonctions du rein et le recours à une dialyse ou à une transplantation rénale.

Rappelons que le rein est un organe noble qui assure plusieurs fonctions indispensables à l’organisme parmi ses principales fonctions on cite : la filtration du sang, l’élimination des déchets azotés, des toxines, des pesticides et des médicaments ; l’équilibre du milieu intérieur (l’eau, les électrolytes, l’équilibre phosphocalcique et l’équilibre acido-basique), la régulation de la pression artérielle, la sécrétion hormonale et un rôle métabolique.

En termes de chiffres, quelles sont les statistiques disponibles dans ce sens ?

Concernant la maladie rénale chronique, l’incidence et la prévalence sont  en hausse  dans le monde.

Au Maroc, on note une augmentation de 10% du nombre de patients souffrants de maladies rénales chroniques par année.

Nos données nationales estiment qu’en 2021, plus de 3 millions de patients souffrent de Maladies rénales chroniques dont 36 000 sont en insuffisance rénale chronique terminale au stade de dialyse.

Quelles sont les causes des  maladies rénales  chroniques? 

Il existe plusieurs causes de maladies rénales chroniques, les deux principales causes sont le diabète et l’hypertension artérielle.

On retrouve aussi les glomérulopathies chroniques, les calculs rénaux, les problèmes prostatiques, certains cancers ….

Quels sont les symptômes qui peuvent alerter de la présence d’une maladie rénale  chronique ? 

La  particularité de la maladie rénale chronique c est son évolution  silencieuse à bas bruit.

Les symptômes cliniques apparaissent à un stade tardif de la maladie rénale chronique, parmi les signes cliniques révélateurs on retrouve des œdèmes des membres inférieurs, une hypertension artérielle, une diminution de la quantité et ou de l’aspect des urines, des nausées, des vomissements, une perte d’appétit, une perte de poids, une anémie, des signes de déshydratation cutanée et de grattage.

Comment peut-on protéger nos reins ? 

La prévention se fait essentiellement grâce à des règles hygiéno-diététiques de bon sens :

  • La mesure de la pression artérielle et de la glycémie capillaire
  • Privilégier une alimentation saine et équilibrée et limiter la consommation des aliments riche en sels, en matière grasses et trop sucrés
  • Une bonne hydratation journalière régulière adaptée au besoin de l organisme avec un minimum de 1, 5 l chez un adulte sain
  • Entreprendre une activité physique régulière et éviter le surpoids et la sédentarité
  • Prévoir le sevrage tabagique et l’arrêt de la consommation de l’alcool et de drogues
  • Eviter de prendre des médicaments sans prescription médicale : notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens et certains antibiotiques.
U M 6 S S ...
Université Mohammed VI des Sciences de la Santé
Click here to skip loading
%
ArabicEnglishFrenchSpanish