Environnement : 92% de la population mondiale vit dans un air pollué

Selon un rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 92% des habitants de la planète vivent dans un air trop pollué. Plus précisément dans des lieux où les niveaux de concentration en particules fines dépassent les limites fixées par l’OMS.

Au total, 3 millions de décès sont enregistrés chaque année dans le monde en lien avec la pollution atmosphérique. Ces chiffres émanent d’un rapport portant sur des données collectées par des scientifiques de l’Université de Bath (Royaume Uni) dans 3 000 lieux, principalement des villes. Selon ces chercheurs, 92% de la population mondiale vit dans des endroits où les niveaux de qualité de l’air ne correspondent pas aux normes fixées par l’OMS.

Les modes de transport inefficaces, les combustibles ménagers, la combustion des déchets, les centrales électriques alimentées au charbon et les activités industrielles figurent parmi les principales sources de pollution.  Pour le Dr Maria Neira, directrice du département de santé publique de l’OMS, « une action rapide pour lutter contre la pollution devient désormais urgente ». Selon elle, il existe plusieurs solutions, notamment le développement de systèmes de transports plus viables, une meilleure gestion des déchets, l’utilisation de poêles et de combustibles propres. Sans oublier les énergies renouvelables.

Rappelons que les particules fines dont le diamètre est inférieur à 2,5 microns (PM2.5) sont responsables de la pollution atmosphérique. Elles comprennent des polluants comme le sulfate, les nitrates et le carbone noir, qui pénètrent profondément dans les poumons et dans le système cardiovasculaire.air-pollution

X